• J'ai été invité sur un dossier
Quel est le rôle du conciliateur ?

Quel est le rôle du conciliateur ?

Le conciliateur qui interviendra dans le cadre de la conciliation devant le Tribunal de commerce en vue de la renégociation du PGE, est un professionnel désigné par le tribunal.  Généralement, ils sont mandataires,administrateurs judiciaires ou Avocats et coutumiers des situations d’entreprises en difficulté. Les missions du conciliateur sont définies à l’article L.611-7 du Code de Commerce.

Le rôle du conciliateur dans le rééchelonnement de la dette PGE ne se limite pas à la recherche de l’accord de conciliation. Il intervient également pour sécuriser la situation de l’emprunteur lors de toute la durée des négociations. Il peut également imposer des délais aux créanciers qui se montreraient récalcitrants au cours de la procédure, négocier la suspension de l’exigibilité des encours, restructurer l’ensemble du passif fiscal, social ou auprès des fournisseurs.

Le conciliateur intervient donc pour permettre aux entreprises d’anticiper leurs difficultés à venir et de s’approprier des procédures de prévention que le législateur a très largement favorisées en cette période pour accompagner la sortie de crise.

Le rôle de préservation de l’intérêt des parties dans la négociation de l’accord

Le rôle du conciliateur est d’assister les parties dans leurs négociations, en visant à préserver à la fois les intérêts de la société, de ses partenaires et des créanciers. La procédure repose sur le principe de la libre négociation mais peut également permettre au conciliateur de soulever certains leviers.

Le conciliateur s’assure que l’accord négocié préserve l’intérêt de toutes les parties. Cet accord devra ainsi garantir que les efforts demandés au créancier soient proportionnés à ceux des autres créanciers de l’entreprise et qu’ils seront suffisants pour assurer la poursuite de l’activité de l’entreprise et sa pérennité.

Le rôle d’analyse de la situation de l’entreprise

Dans l’exercice de sa fonction, le conciliateur peut obtenir du débiteur tout renseignement qu’il juge utile au déroulement de la conciliation. Il dispose quoi qu’il arrive des informations qui lui sont communiquées par le président du tribunal y compris les résultats d’expertises, si elles sont ordonnées.

En effet, le président du tribunal peut après l’ouverture de la procédure de conciliation, obtenir la communication de tout renseignement lui permettant d’apprécier la situation économique, financière, sociale et patrimoniale du débiteur et ses perspectives de règlement. Il obtient des éléments notamment par les commissaires aux comptes, les experts-comptables, les notaires, les membres et représentants du personnel, les établissements de crédit et sociétés de financement. En outre, il peut charger un expert de son choix d’établir un rapport sur la situation économique, financière, sociale et patrimoniale du débiteur.

Ce rapport sera utile au conciliateur dans la bonne réalisation de sa mission. Néanmoins, le conciliateur n’est pas le chef d’orchestre de la procédure, il doit rendre des comptes au président du tribunal. Il le tient informé de l’état d’avancement de la conciliation et lui rend compte de toutes ses observations sur les diligences du débiteur.

Le rôle de proposition pour la poursuite de l’activité de l’entreprise

Le conciliateur est en mesure de présenter toute proposition utile à la poursuite de l’activité économique de l’entreprise et au maintien de ses emplois. Ces propositions se traduisent en général par une suspension de l’exigibilité des créances.

Par ailleurs, il peut être chargé lorsque cela est demandé par le débiteur et jugé utile par les créanciers concernés, de l’organisation d’une future cession de l’entreprise, totale ou partielle, qui serait mise en place dans l’éventualité d’une procédure collective.

Le rôle de négociation

De concert avec le dirigeant de l’entreprise, le conciliateur va participer aux négociations avec les créanciers en vue d’établir des bilans prévisionnels indiquant les sommes que l’entreprise pourra rembourser sur plusieurs années en s’assurant de sa pérennité et de son équilibre.

Lorsque les négociations donnent finalement lieu à un accord entre les parties, celui-ci doit être obligatoirement matérialisé par la rédaction d’un accord de conciliation. L’accord de conciliation peut prévoir des remises de dettes, des délais de paiement, des mesures destinées à apporter de nouveaux fonds ou un aménagement des sûretés préalablement consenties par exemple des hypothèques ou nantissements.

A l’issue de la procédure, l’accord de conciliation peut être soit constaté par ordonnance soit homologué par jugement.

La conciliation présente l’avantage de permettre aux entreprises concernées d’obtenir de nouveaux financements, en accordant un privilège aux nouveaux créanciers. Le conciliateur peut alors avoir pour rôle de privilégier certaines créances sur d’autres. En effet, le conciliateur peut consentir à faire bénéficier des apporteurs de ces nouveaux financements d’un privilège dit de “new money” ou “de conciliation”. Celui-ci garantira à ces investisseurs un rang privilégié parmi les créanciers dans l’éventualité d’une ouverture de procédure collective par exemple. Néanmoins, ce mécanisme ne s’appliquera pas aux apports en capital dans la mesure où le texte l’exclut expressément.

Offre associée

Demandez un diagnostic gratuit pour rééchelonner votre PGE

Descriptif

L'arrêté du 8 juillet 2022, prévu par le gouvernement prévoit un dispositif, totalement confidentiel, qui va vous permettre de : 1- geler pendant 5 mois minimum vos remboursements de de dettes 2- réduire de moitié le montant de vos échéances 3- annuler les pénalités de retard que vous avez accumulées Cliquez pour vérifier gratuitement et immédiatement l'éligibilité de votre entreprise.

Offre

Vous ne payez que 500€ par mois pendant les 5 mois de procédures auxquels viendront s'ajouter une prime de succès de 1% de la dette restructurée par année de rééchelonnement obtenue. Au-delà de 500K€ de dette à restructurer, ces tarifs pourront faire l'objet d'une discussion.



Offre associée

Offre : Demandeur

Demandez un diagnostic gratuit pour rééchelonner votre PGE

Descriptif

L'arrêté du 8 juillet 2022, prévu par le gouvernement prévoit un dispositif, totalement confidentiel, qui va vous permettre de : 1- geler pendant 5 mois minimum vos remboursements de de dettes 2- réduire de moitié le montant de vos échéances 3- annuler les pénalités de retard que vous avez accumulées Cliquez pour vérifier gratuitement et immédiatement l'éligibilité de votre entreprise.

Offre

Vous ne payez que 500€ par mois pendant les 5 mois de procédures auxquels viendront s'ajouter une prime de succès de 1% de la dette restructurée par année de rééchelonnement obtenue. Au-delà de 500K€ de dette à restructurer, ces tarifs pourront faire l'objet d'une discussion.

Articles Suggérés

L’opération #AcceleronsLaJustice secoue la justice et interpelle M. Le Ministre Eric Dupont Moretti

En Octobre 2022, Maitre Pitcher annonçait le lancement de sa nouvelle opération #AccéléronsLaJustice.L’objectif de cette action est de faire réagir le Ministère de la Justice en amenant le maximum de justiciables a effectuer une requête en indemnisation contre l’Etat. 125€ par mois au delà de 6 mois d’attente pour une audience est réclamé à… Poursuivre la lecture L’opération #AcceleronsLaJustice secoue la justice et interpelle M. Le Ministre Eric Dupont Moretti
Romain Drosne Médiateur de Justice & CEO Justice.cool
  • 16
  • 0
  •  
Romain Drosne Médiateur de Justice & CEO Justice.cool

L’Etat responsable de la lenteur de la Justice

Joyce Pitcher Avocate
  • 12
  • 0
  •  
#AccéléronsLaJustice Le constat  Avocats, magistrats, greffiers, professionnels de justices, justiciables sont unanimes : la Justice souffre d’un manque de moyens et de l’absence d’une organisation efficace et cohérente ! La conséquence est simple : la durée des procédures en justice a été multipliée par plus de 2 en 10 ans et atteint aujourd’hui des sommets… Poursuivre la lecture L’Etat responsable de la lenteur de la Justice
Joyce Pitcher Avocate

Justice : La France bien moins dotée que les autres pays du conseil de l’Europe.

Joyce Pitcher Avocate
  • 12
  • 0
  •  
Le nouveau rapport du CEPEJ est sorti le 4 octobre et une nouvelle fois, il fait état d’une situation inadmissible pour un pays tel que la France.Comparée à ses homologues au conseil de l’Europe, la France possède deux fois moins de magistrats en fonction. La France compte donc 11,2 juges pour 100 000 habitants… Poursuivre la lecture Justice : La France bien moins dotée que les autres pays du conseil de l’Europe.
Joyce Pitcher Avocate

Vague des défaillances : le début des échéances de PGE sur fond de crise énergétique et d’inflation siffle la fin de la récréation…

Romain Drosne Médiateur de Justice & CEO Justice.cool
  • 16
  • 0
  •  
On commençait à se demander si nous n’étions pas réellement parvenus à éviter ce fameux mur des faillites.Malheureusement plusieurs indicateurs montrent que la réalité économique devrait se rappeler à quelques 100 000 sociétés à partir de cette rentrée 2022 Un dispositif est prévu mais est-il réaliste ?
Romain Drosne Médiateur de Justice & CEO Justice.cool

Délais abusifs dans les tribunaux, un avocat déclenche une action de masse contre l’Etat français.

Joyce Pitcher Avocate
  • 12
  • 0
  •  
Après l’opération #OnVeutDesProfs et dans la foulée du nouveau rapport accablant du CEPEJ, Maître Pitcher s’attaque désormais à la lenteur de la Justice française en lançant l’opération #AccéléronsLaJustice sur la plateforme https://www.Justice.cool/AcceleronsLaJustice/.Une nouvelle solution simple qui va permettre à tous les justiciables d’introduire sans frais une requête en indemnisation contre l’Etat.  Une situation à… Poursuivre la lecture Délais abusifs dans les tribunaux, un avocat déclenche une action de masse contre l’Etat français.
Joyce Pitcher Avocate