• J'ai été invité sur un dossier
Bail commercial : votre locataire ne paie plus son loyer, quels sont vos droits en tant que propriétaire?

Bail commercial : votre locataire ne paie plus son loyer, quels sont vos droits en tant que propriétaire?

Vous avez conclu un bail commercial avec un professionnel (commerçant, artisan…) mais ce dernier ne paie plus son loyer, partiellement ou en totalité, depuis le terme défini au sein du contrat de bail. 
Selon le droit français, votre locataire est tenu de payer son loyer : c’est l’une des obligations qui s’impose à lui afin d’occuper votre local commercial.
Si votre locataire ne paie plus son loyer, ou qu’il ne le paie que partiellement, vous êtes en droit de récupérer les impayés de loyer, d’obtenir son expulsion, voire davantage, en faisant appel aux services proposés par Justice.cool.

Dans quelles conditions puis-je engager la responsabilité de mon locataire, l’expulser et récupérer les impayés de loyer?

Seul le propriétaire ou le gestionnaire de la société propriétaire du local commercial peut engager la responsabilité de son locataire pour impayé de loyer dans le cadre d’un bail commercial.

L’impayé survient dès que le locataire ne paie pas le loyer selon les conditions de paiement définies dans le bail. Vous ne pouvez engager la responsabilité de votre locataire uniquement si vous constatez, au moins, une mensualité de loyer non payée.

Quelles sont les démarches à effectuer pour engager la responsabilité de votre locataire?

Le droit français distingue deux types de situations qui dépendent de la présence, ou non, d’une clause résolutoire au sein du bail commercial :

Si votre bail contient une clause résolutoire :

Une clause résolutoire est présente dans la très grande majorité des baux commerciaux.

Son intérêt est majeur : elle permet, en cas de manquement à une disposition du bail, d’engager une résiliation quasi-automatique du contrat de bail. En effet, le juge n’a pas à statuer sur le manquement contractuel ou sur la situation personnelle du locataire : il doit uniquement constater la violation d’une des dispositions du bail et valider la résiliation du contrat.

La procédure est encadrée et peut être entièrement réalisée par l’intermédiaire de Justice.cool.

Cette procédure consiste, après une mise en demeure de payer et l’écoulement d’un délai raisonnable laissé à votre locataire afin qu’il s’exécute, à mettre en œuvre la clause résolutoire. Ensuite, il sera fait appel à un huissier qui édictera un commandement de payer.

Si le locataire n’a toujours pas régularisé sa situation au terme d’un délai strict d’un mois après la réception du commandement de payer, vous êtes en droit de demander au juge de prononcer un commandement de quitter les lieux, voire de demander, à terme, le concours de la force publique afin d’expulser votre locataire du local commercial.

Si votre bail ne contient pas de clause résolutoire :

En l’absence de clause résolutoire, la récupération des impayés de loyer et l’expulsion de votre locataire seront des procédures pouvant être plus aléatoires.

En effet, cela suppose une décision du tribunal judiciaire du lieu où est situé l’immeuble faisant l’objet du bail commercial. Dans ce cas de figure, la procédure est soumise à un contrôle du juge qui regardera les circonstances qui entourent l’impayé et la situation particulière du locataire. Cela implique plus d’aléas car le juge peut accorder à votre locataire des délais de paiement ou un étalement du remboursement des impayés, à défaut de prononcer une expulsion par exemple.

Quelles sont les démarches pour obtenir l’expulsion du locataire suite à une décision de justice prononçant un commandement de quitter les lieux ?

Si votre locataire reste au sein du local commercial, alors que le juge a rendu un commandement de quitter les lieux, il peut être expulsé par la force.
Vous devez alors :

  • Demander à un huissier de signifier le jugement à votre locataire.
  • Attendre l’expiration du délai de recours de 1 mois strict.
  • Faire signifier par huissier de justice un commandement de quitter les lieux à votre locataire
  • Demander à un huissier de procéder à l’expulsion de l’occupant, si besoin en s’assurant le concours de la force publique.

À noter : L’expulsion peut intervenir à tout moment de l’année, aucune trêve hivernale ne s’appliquant en matière de baux commerciaux.

Quels sont vos droits en cas d’impayé de loyer dans le cadre d’un bail commercial?

La résiliation du contrat de bail commercial :

En raison du manquement de votre locataire de verser l’intégralité des loyers, vous êtes en droit d’exiger la résiliation du bail commercial.

La récupération des impayés de loyer :

Votre locataire a l’obligation de verser l’intégralité des loyers en vertu du contrat de bail signé avec lui. Ainsi, s’il ne respecte pas le contrat en ne payant pas le loyer prévu, vous êtes en droit de récupérer ces impayés.

L’expulsion de votre locataire :

Le tribunal compétent, après avoir constaté l’existence d’impayés, peut émettre un commandement de quitter les lieux. Ce commandement doit être mis en œuvre par un huissier qui pourra demander au Préfet l’aide de la police ou de la gendarmerie afin d’expulser tout locataire qui refuserait de quitter les lieux.

Si cela est prévu au sein du contrat de bail, vous avez également le droit :

Au versement d’intérêts de retards si une clause du bail le prévoit expressément :

Cela sera possible uniquement si votre contrat de bail contient une clause prévoyant le paiement d’intérêts de retard, au taux légal ou contractuel, librement défini par les parties au contrat, en cas de manquement aux obligations listées dans le bail. Cette clause permet de récupérer, en plus des loyers impayés, une somme supplémentaire par jour de retard.

Au versement d’une indemnité forfaitaire prévue par une clause pénale :

La présence d’une clause pénale au sein de votre contrat de bail permet, dès le premier impayé de loyer, d’exiger le versement d’une indemnité forfaitaire, dont le montant sera fixé librement par les parties. Cette clause est destinée à faire pression sur le cocontractant pour obtenir l’exécution de ses obligations par la fixation à l’avance des dommages intérêts dus en cas d’inexécution.

Quels sont les délais pour faire valoir vos droits ?

Vous disposez d’un délai de 5 ans, à partir du premier impayé de loyer, pour introduire une action relative au paiement de loyers impayés et pour faire jouer la clause résolutoire en matière commerciale.

Si vous souhaitez initier une procédure sur Justice.cool afin d’obtenir le paiement des impayés de loyer de votre locataire, voire son expulsion de votre bien, cliquez ici.

Articles Suggérés

L’opération #AcceleronsLaJustice secoue la justice et interpelle M. Le Ministre Eric Dupont Moretti

En Octobre 2022, Maitre Pitcher annonçait le lancement de sa nouvelle opération #AccéléronsLaJustice.L’objectif de cette action est de faire réagir le Ministère de la Justice en amenant le maximum de justiciables a effectuer une requête en indemnisation contre l’Etat. 125€ par mois au delà de 6 mois d’attente pour une audience est réclamé à… Poursuivre la lecture L’opération #AcceleronsLaJustice secoue la justice et interpelle M. Le Ministre Eric Dupont Moretti
Romain Drosne Médiateur de Justice & CEO Justice.cool
  • 16
  • 0
  •  
Romain Drosne Médiateur de Justice & CEO Justice.cool

L’Etat responsable de la lenteur de la Justice

Joyce Pitcher Avocate
  • 12
  • 0
  •  
#AccéléronsLaJustice Le constat  Avocats, magistrats, greffiers, professionnels de justices, justiciables sont unanimes : la Justice souffre d’un manque de moyens et de l’absence d’une organisation efficace et cohérente ! La conséquence est simple : la durée des procédures en justice a été multipliée par plus de 2 en 10 ans et atteint aujourd’hui des sommets… Poursuivre la lecture L’Etat responsable de la lenteur de la Justice
Joyce Pitcher Avocate

Justice : La France bien moins dotée que les autres pays du conseil de l’Europe.

Joyce Pitcher Avocate
  • 12
  • 0
  •  
Le nouveau rapport du CEPEJ est sorti le 4 octobre et une nouvelle fois, il fait état d’une situation inadmissible pour un pays tel que la France.Comparée à ses homologues au conseil de l’Europe, la France possède deux fois moins de magistrats en fonction. La France compte donc 11,2 juges pour 100 000 habitants… Poursuivre la lecture Justice : La France bien moins dotée que les autres pays du conseil de l’Europe.
Joyce Pitcher Avocate

Vague des défaillances : le début des échéances de PGE sur fond de crise énergétique et d’inflation siffle la fin de la récréation…

Romain Drosne Médiateur de Justice & CEO Justice.cool
  • 16
  • 0
  •  
On commençait à se demander si nous n’étions pas réellement parvenus à éviter ce fameux mur des faillites.Malheureusement plusieurs indicateurs montrent que la réalité économique devrait se rappeler à quelques 100 000 sociétés à partir de cette rentrée 2022 Un dispositif est prévu mais est-il réaliste ?
Romain Drosne Médiateur de Justice & CEO Justice.cool

Délais abusifs dans les tribunaux, un avocat déclenche une action de masse contre l’Etat français.

Joyce Pitcher Avocate
  • 12
  • 0
  •  
Après l’opération #OnVeutDesProfs et dans la foulée du nouveau rapport accablant du CEPEJ, Maître Pitcher s’attaque désormais à la lenteur de la Justice française en lançant l’opération #AccéléronsLaJustice sur la plateforme https://www.Justice.cool/AcceleronsLaJustice/.Une nouvelle solution simple qui va permettre à tous les justiciables d’introduire sans frais une requête en indemnisation contre l’Etat.  Une situation à… Poursuivre la lecture Délais abusifs dans les tribunaux, un avocat déclenche une action de masse contre l’Etat français.
Joyce Pitcher Avocate